Une vie sur seulement 100 KM²

As-tu déjà analysé tes propres habitudes ?

Généralement, notre vie est bâtie autour d’un certain périmètre géographique, une certaine zone dans laquelle on se sent bien et surtout, en sécurité.

On achète un appartement « dans notre zone », on travaille dans un certain périmètre, nos amis et familles habitent eux aussi dans cette fameuse zone. Pour ne pas se trouver trop souvent dans les embouteillages on choisit une activité sportive dans cette zone (entre le boulot et la maison), on met nos enfants à l’école dans cette zone, etc…

Nos vies se déroulent à mille à l’heure et nous avons un tas de choses auxquelles penser et à faire. Alors oui ÉVIDEMMENT que l’on va vouloir optimiser son temps et éviter de le perdre dans les différents trajets qui doivent nous mener d’un point A à un point B. Mais finalement, lorsque l’on prend du recul et le temps d’y réfléchir, dans combien de mètres carrés se déroulent notre vie? Ta vie…?

Depuis combien d’années vis-tu tous les moments importants de ta vie dans ce même périmètre ?

Sais-tu combien de mètre carré fait notre belle planète ? 510 065 700 km²
510 065 700 et nous passons la plus grande partie de notre vie dans seulement 100km²…

N’est-ce pas fou?

Une fois de plus, cet article ne vise pas à émettre un jugement sur les personnes qui apprécient leurs habitudes et leurs envies de vivre dans ce même périmètre mais c’est pour nous l’occasion d’exprimer une des raisons qui nous pousse autant à voyager.

Anxieuse de nature, j’aime toujours bien savoir à l’avance ce que je vais faire, comment et où. Déformation scolaire, professionnelle, de caractère ? Je ne sais pas. Mais ça me rassure (en tout cas, ça me rassurait) de savoir à l’avance ce que j’allais faire et de «planifier » ma vie.

Sauf qu’il vient un moment où l’on s’aperçoit que l’on ne peut pas planifier sa vie. Il y a toujours des imprévus tant positif que négatif mais des imprévus ça c’est sur. D’ailleurs, si notre vie était planifiée à l’avance on s’ennuierait non? On a beau se poser plusieurs questions sur notre avenir mais les réponses à ces dernières ne sont pas connues.

travail

Que vais-je faire de ma vie ? Comment vais-je gagner ma vie ? Où vais-je vivre ? etc…

Pendant longtemps, j’ai été tourmentée sur toutes ces questions autour de ma vie jusqu’à comprendre un des conseils que mon père m’avait donné lors de notre premier voyage :

« Ne t’obstines pas à toujours chercher des réponses à tes questions. Lorsque tu ne les trouves pas, c’est  peut-être parce qu’à l’heure actuelle, ces réponses tu ne sais même pas qu’elles existent. Va, vit et croque la vie à pleine dents et des options que tu n’aurais jamais pu imaginées surgiront comme réponses potentielles à tes questions. »

maison

Ne pas me poser de questions et me laisser vivre ? Oulala mais ce n’est pas possible ça. Et bien si finalement ça l’est.

Je pense sincèrement que nos nombreux voyages nous ont permis d’aborder les choses avec une plus grande flexibilité et ouverture d’esprit.

On se rend compte en voyageant que pleins d’options, de possibilités existent. Certes des possibilités un peu plus folles que d’autres mais tout est envisageable. Tout est possible, il suffit juste de s’en donner les moyens. Souvent, nous sommes nos propres freins à nos projets.

Nous avons pu rencontrer pleins de personnes qui à un moment donné dans leur vie, ont décidé d’agir… de réellement vivre leur vie et de ne plus la subir.

Notre instructeur de plongée était un ancien ingénieur civil, notre instructeur de parapente un informaticien, des anciens indépendants sont devenus propriétaire d’une guesthouse aux Philippines, de belles reconversions professionnelles non ?

Si à un moment donné tu n’es pas heureux dans ta vie, fais quelque chose pour changer cela car ça ne se fera pas tout seul ! Se dire que l’on profitera de notre vie à la retraite c’est FAUX.

Désolée d’être réaliste mais avec toutes les maladies liées à nos mauvaises habitudes alimentaires et à la pollution de plus en plus grandissante qui dit que tu seras encore là à la retraite ? Et si c’est le cas, en bonne santé ?

Ne remets pas tes rêves d’aujourd’hui à plus tard car tu ne sais pas comment sera « ce plus tard ». Mais là maintenant, tout de suite, le moment présent, ça c’est une valeur sûre et seulement toi peux la changer si elle ne te convient pas. Sois le maître de ton propre destin, de ta propre vie sans laisser quiconque et surtout pas la pression sociale l’influencer.

« Roh vous avez trop de chance de voyager autant. Vous devez être riches. Ce sont vos parents qui vous payent vos voyages ? ». Alors oui, nous avons de la chance d’avoir des parents qui nous soutiennent dans nos projets, qui ont toujours été la pour nous, qui nous aiment et qui nous ont permis de faire des études pour gagner correctement notre vie mais le reste n’a rien avoir avec la chance, c’est un choix.

Les personnes qui ont reçu les mêmes chances d’éducation et de confort que nous au départ ne peuvent à mon sens pas nous dire que nous avons de la chance. Notre vie est le résultat de choix que nous faisons: bons ou mauvais peu importe mais c’est ce qui fait que notre vie est comme elle est actuellement.

Alors oui voyager ce n’est pas gratuit c’est certain, mais les 10.000€ que nous avons mis dans notre voyage d’autres l’ont mis dans une voiture ou dans une maison, bref peu importe. Mais au final, ce que tu as, que ce soit matériel ou tes souvenirs de voyage, ce sont juste les résultats de tes choix. On ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre donc à toi de voir ce dont tu as le plus besoin à ce MOMENT PRÉCIS pour être heureux(se) et épanoui(e). Pour nous, la réponse est déjà toute faite.

Avoir une vie toute tracée qui est principalement influencée par la pression sociale, c’est quelque chose que nous avons suivi pendant un petit temps mais plus maintenant.

Avoir une voiture de société, une maison, un bon poste sur linkedin, un certain grade renommé, etc… est-ce que finalement ça rend plus heureux ? Pas juste heureux le premier mois lorsqu’on voit son augmentation de salaire mais VRAIMENT HEUREUX ?

Dans notre cas, la réponse est non. Pas facile de s’en rendre compte lorsque l’on a été plus ou moins formaté lors de nos études à penser ainsi mais aujourd’hui, on assume clairement notre manière de penser qui est bien différente de la norme.

Alors certes, on ne compte pas être des hippies instables toute notre vie, on souhaite bien évidemment fonder une famille et se poser mais nous souhaitons le faire sans aucuns remords et sans aucunes frustrations afin de pouvoir s’adonner pleinement à ces magnifiques projets de vie.

Alors oui, c’est sur qu’en ayant des enfants nous seront forcés à avoir un certain périmètre de sécurité, une certaine zone de confort afin de pouvoir leur offrir une vie stable et sécurisante mais nous le ferons lorsqu’on en aura envie et lorsqu’on l’aura décidé et non pas parce que nous avons atteint « l’âge » de le faire.

voyage

« À cet instant présent, nous avons encore d’avantage envie d’agrandir notre périmètre de 100km² à plusieurs milliers de km²… »

Grands passionnés de voyage en pleine réflexion de ce qui nous anime et nous rend heureux. Avec désormais quelques beaux voyages à notre actif sur les différents continents du globe, nous souhaitons à notre tour aider au mieux la communauté de voyageurs à planifier leurs prochaines aventures.
Maeva et Anthony
Partir Loin