Les challenges de l'aéroport:

« Les voyages forment la jeunesse », c’est bien ce que l’on dit non ?

Cette citation est d’autant plus vraie pour ce qui concerne l’attitude et les bons réflexes à adopter au sein et à la sortie d’un aéroport. Cet article est dédié à tous les voyageurs qui souhaitent minimiser les frais durant leurs connexions, attentes et arrivées à l’aéroport.

hall départ aéroport avion

C’est bien connu, pour la plupart des gens les vacances ne commencent réellement qu’une fois les bagages enregistrés et le contrôle de passeport et de sécurité effectué.

Payer 20€ à deux pour deux croissants et un café chacun ? « Oh pas grave c’est les vacances on travaille toute l’année pour ça… ». Oui oui… Cette phrase nous l’avons dite nous-mêmes (shame on us) mais après tous les euros, ringgits, soles, dollars, bahts et autres devises dilapidées sans le moindre intérêt au sein de l’aéroport, tout ça, c’est fini.

Dans certains pays, le prix du petit déjeuner était égal au budget journalier que l’on avait prévu. Bien évidemment, nos passages dans les aéroports internationaux étaient inévitables dans un périple de plusieurs mois à vagabonder autour du globe. 

Alors comment faire pour ne pas mettre en péril votre budget et la bonne continuité de votre voyage lors de vos passages aéroportuaires ?

Manger à l’aéroport c’est hors de prix

FAUX. Certes, ce n’est pas à l’aéroport que vous allez pouvoir manger vos repas les plus économiques mais cela peut vous revenir beaucoup moins cher que ce vous aviez prévu. 

Pour savoir où manger, il suffit de vous renseigner auprès du personnel qui travaille à l’aéroport. Très souvent, il y a dans les aéroports ce qu’on appelle des « Food Court ». Vous y trouverez une multitude de choix proposant des plats locaux qui seront beaucoup moins chers que les plats proposés par les enseignes internationales présentes. 

Ces Food courts sont souvent bien cachés et lorsqu’on voit les prix, on comprend pourquoi. Ils se trouvent généralement à un étage différent de celui des départs et avant le passage des contrôles aériens. N’hésitez pas à demander à un membre du personnel de vous y guider.

nourriture marché asie

Ps : Le Food Court de l’aéroport de Kuala Lumpur International (une des plaques tournantes pour les voyages en Asie) propose de très bons plats.

Billet d’avion

Ce conseil est surtout d’application si vous avez l’habitude de voyager avec des compagnies low cost. Vérifiez toujours que vous ne devez pas imprimer votre ticket d’embarquement (Boarding Pass) avant de vous présenter au comptoir du check-in. 

Certaines compagnies aériennes refusent de lire votre ticket d’embarquement sur votre téléphone. Des frais supplémentaires sont alors rajoutés si vous n’avez pas imprimé votre ticket et ceci peut aller jusqu’à plus de 20€ (ce qui fait cher la feuille d’impression on est d’accord).

Ticket de transport avion vol

Attacher les sangles de ses sacs à dos

Petit conseil juste entre nous, ayant vue dans le cadre de mon activité professionnelle les coulisses des salles de traitement de bagages. Je vous assure qu’il vaut mieux pour vous et pour votre sac de ne laisser aucune sangle dépasser au risque de voir votre sac à dos abimé ou pire encore, que celui-ci reste accrocher et ne se retrouve pas dans votre avion avec tous les soucis que cela engendre par la suite.

Hébergement à l’arrivé

En fonction de l’agent sur lequel vous tombez, celui-ci peut vous demander l’adresse à laquelle vous comptez résider durant votre séjour dans le pays concerné.

Même si certains voyageurs n’aiment pas planifier les choses à l’avance, prévoyez toujours au moins une adresse de guest house ou une réservation Airbnb à donner au risque de vous faire refuser l’entrée sur le territoire et de rester bloqué à l’aéroport.

Ceci est d’autant plus important car même si c’est rare, il arrive encore que dans certains aéroports, le WI-FI soit limité ou inexistant ce qui pourrait vous mettre dans l’embarras pour trouver une adresse à mettre sous la dent de l’agent en cas de besoin.

Moyens de transports pour quitter l’aéroport

En arrivant dans un nouveau pays on est souvent vulnérable. Nouvelle monnaie, nouvelle langue, nouveaux prix. On ne sait jamais ce que l’on peut considérer comme étant un prix juste pour nous emmener jusqu’à notre hébergement.

Même si certains éléments sont inconnus, ce qui est CERTAIN c’est qu’il ne faut pas prendre de taxi en sortant de l’aéroport. C’est un piège à touristes. En faisant cela, vous êtes sûrs de payer au moins deux fois le prix de la course.

bus jaune miniature

Alternatives:

  • Voir s’il n’y a pas des navettes ou des bus qui se rendent dans le centre de la ville ;
  • Sortir de l’aéroport et marcher un peu afin de s’éloigner et de prendre un taxi dans la rue ;
  • Descendre au niveau « Départs » et négocier avec le taximen pour monter dans son taxi ni vu, ni connu … ;

 

En règle générale, peu importe le type de transport que vous empruntez, mettez vous TOUJOURS d’accord sur le prix avant de monter dans le taxi, le bus, la voiture, etc…

« Le voyage pour moi, ce n’est pas arriver, c’est partir. C’est l’imprévu de la prochaine escale, c’est le désir jamais comblé de connaître sans cesse autre chose, c’est demain, éternellement demain. »

Roland Dorgélès

Ta note globale
Résultat de vote:
5,0 rating
3 juillet 2019
4,0 rating
3 juillet 2019